L’isolation thermique premier facteur d’économie d’énergie

Si vous souhaitez minimiser si possible votre facture énergétique, l’isolation thermique peut s’avérer indispensable, surtout si vous habitez dans une maison ancienne qui nécessite quelques travaux de rénovation. Aujourd’hui, on peut la considérer comme le genre de travaux le plus réalisés en France.

Pourquoi isoler sa maison ?

Pour faire simple, l’isolation thermique a comme fonction de minimiser au maximum les déperditions thermiques dans une maison. Les variations de température à l’intérieur de cette dernière seront atténuées de manière optimale. De ce fait, on peut constater que l’isolation thermique est bel et bien le premier facteur d’économie d’énergie. Eh oui, nul besoin d’utiliser autant votre chauffage, ce qui permet de diminuer considérablement votre facture énergétique et la pollution aussi bien évidemment. En moyenne, 62% de votre consommation globale peut provenir de votre chauffage. Ainsi, afin de réduire les besoins en énergie d’une habitation, vous devez isoler en priorité certains endroits, notamment le toit, les murs, les ouvertures, les planchers, les combles…

L’isolation thermique est-elle rentable ?

Hormis la bonne maitrise de vos dépenses en énergie, l’isolation thermique ne nécessite vraiment pas d’entretien particulier. D’autant plus, elle a une durée de vie vraiment longue comme celle du bâtiment. Et c’est pourquoi on la considère comme un investissement pratique et rentable. Il vous est bel et bien possible de récupérer pour une longue durée votre investissement travaux grâce aux économies que vous effectuerez, et ce malgré le cout initial des travaux y compris le Diagnostic Thermique. Puis, vous pouvez aussi bénéficier d’une subvention qui peut dépasser les 50% du montant des travaux, mais seulement sous certaines conditions de performance énergétique.

Le bon choix de matériaux pour bien isoler son habitat

Plus vous utilisez des bons matériaux pour assurer l’isolation thermique de votre maison, plus vous aurez plus de chance de faire des économies d’énergie. Si possible, mieux vaut privilégier les isolants naturels et/ou écologiques comme les isolants d’origine végétale (fibre de bois, liège, chanvre…), ou les isolants recyclés (verre cellulaire, ouate de cellulose) ou les isolants d’origine minérale (vermiculite et argile expansée ou perlite). À part les matériaux, il y a aussi un détail que vous devez prendre en considération, notamment l’épaisseur. Un isolant avec une forte épaisseur est doté d’une forte résistance thermique. Sa conductivité est également faible, ce qui permet d’assurer une déperdition de chaleur minimale entre un espace chauffé et non chauffé. Une bonne isolation vous permet de garder la chaleur en hiver et la fraicheur en été tout en maitrisant votre consommation énergétique.